Femi

L’histoire du FEMI

25 éditions du FEMI

À l'origine

En 1992, deux guadeloupéennes, Felly Sédécias et Patricia Lavidange, sont unies par le désir de mettre en place un événement culturel autour du cinéma afin de compléter l’offre cinématographique et permettre au public de découvrir un cinéma d’art et d’essai, autre alternative aux films commerciaux programmés sur les écrans des salles de la région.Trois autres femmes s’associent à cet évènement : Jeanne Fayard, Lucie Major et Maxe Custos.

Le concept

Le FEMI, unique festival francophone de cinéma de la Grande Caraïbe, se donne pour mission de promouvoir les œuvres cinématographiques et les cinéastes des Antilles-Guyane et plus largement de la Caraïbe, trop peu mis à l’honneur et de ce fait souvent méconnus du grand public.

L'appellation FEMI

Ce prénom nigérien qui signifie « Aime-moi » rappelle les premières syllabes du mot « féminin ». Un intitulé parfait pour un événement initialement consacré aux films de femmes et organisé par des femmes, celui qui était le Festival « Femmes et Cinéma » est devenu le « Festival Régional & International du Cinéma de Guadeloupe ». Cependant, l’équipe organisatrice restant en grande majorité féminine, le nom du festival garde alors tout son sens.

La programmation

Le FEMI est également l’occasion de découvrir le meilleur du cinéma international à travers une programmation diversifiée de films incitant à la réflexion sur des sujets de société, mais aussi de dénicher des talents en devenir et mettre en lumière des talents confirmés.

l’équipe

Les organisateurs

Share This