Osange Silou Kieffer

Photo d'Osange Silou Kieffer

Publié le : 30 juin 2020

Une femme rose Cayenne puissante, qui ne laisse pas indifférente


Femme passionnée de culture et de cinéma, personne sincère, qui ne cache pas sa pensée avec son franc-parler qui la caractérise : OSANGE aimait son travail plus que les ambiances festives. Elle était toujours la première dans le secret des dieux.
Nous étions souvent présentes ensemble au Festival de Cannes, le rendez-vous incontournable des professionnels du cinéma.

A Cannes, Osange se lève tôt, se couche tard, infatigable au labeur, une vraie journaliste. Elle passe des heures et des heures en visionnage de films, en réunions professionnelles et demeure présente à un diner ou à un cocktail le soir, si obligatoire. Le film pour elle demeurait prioritaire. Dès 8h30 en salle, et retour à l’hôtel à 2h00 du matin le plus souvent. Amoureuse de son île la Guadeloupe, Osange répondait positivement à l’appel des compatriotes. Tout pour la notoriété du pays. Les professionnels de cinéma ne peuvent dire le contraire.

Il y a tant à dire sur une durée de 20 ans de nos relations, que ne je ne pourrais exprimer ici que des temps forts vécus ensemble, tout particulièrement au Fespaco (Festival de cinéma panafricain du Burkina Faso).

A ma première participation au Fespaco, en 2011, nous étions toutes les deux membres de jury de films en compétition. Elle a été un guide exemplaire et m’a appris tous les rudiments nécessaires pour mieux appréhender les gens et les coutumes de ce pays. A Ouagadougou, la capitale, une ville de 2 millions d’habitants, on est vite perdue… Mon souvenir privilégie mon dernier voyage au Fespaco, le festival fêtait son cinquantenaire en février 2019. Osange s’est retrouvée l’ange gardien de deux invités : Georges BREDENT venu de Guadeloupe et Christiane TAUBIRA, invitée d’honneur de l’ouverture du Colloque mémoriel avec pour thème : « Confronter notre mémoire et forger l’avenir d’un cinéma panafricain dans son essence, son économie et sa diversité »
Une anecdote : En fin de journée, Osange emmène ses invités voir le film DESRANCES d’Apolline TRAORE, réalisatrice burkinabé, et là, catastrophe ! Prise dans une marée humaine à l’entrée du cinéma, Osange protège Christiane, happée par tous. S’ensuivent une bousculade, (la vraie galère), jusqu’au fauteuil de la salle. Sursaut positif, le film est bon. A la sortie, pas de taxi disponible, on se retrouve à six coincées dans la berline VIP de Caroline BOURGINE, journaliste pour la télévision camerounaise Mrbnetworks, et là, c’est le fou rire général. Osange n’a pas pu assister à la cérémonie de clôture, devant accompagner Christiane TAUBIRA à l’aéroport. Toujours le devoir avant tout.

Un regret à exprimer


Comment est-ce possible qu’à l’extérieur de ton île natale, à l’étranger, tu sois recherchée, appréciée, sollicitée pour l’expertise que tu apportes, pour ta riche expérience, ton abnégation et, qu’à l’intérieur de ton archipel tu demeures invisible, inexistante, annihilée par les dignitaires, inconnue du peuple que tu propulses partout ailleurs ? Mais que dis-je, cela rejoint parfaitement le proverbe : « Nul n’est roi ou prophète dans son pays » toujours d’actualité…
Bonne traversée Osange, tu es et tu demeures une de nos étoiles noires, une star au firmament du cinéma africain et caribéen que tu aimais tant.

Participation d’Osange Silou au FEMI


FEMI 2000

1ère venue d’Osange SILOU au FEMI, à titre d’intervenante dans le « Séminaire des Femmes Journalistes » : Rencontre exceptionnelle de femmes journalistes de la presse nationale et d’outremer ces « Témoins du siècle » se racontent.

FEMI 2008

15ème édition (La Grande Caraïbe)
Edition exceptionnelle, qui accueillait la star afro américaine Dany Glover Modérateur de la causerie de Dany Glover au Cinéma Robert Loyson du Moule Présidente du Jury long métrage et intervenante à la Conférence exploratoire sur la thématique : Marché caribéen du cinéma et de la Télévision « Réalités, Opportunités et Perspectives », où étaient présents les représentants de huit pays de la caraïbe.

FEMI 2009

Du Cinema plein les yeux
Le 29 janvier 2009, Le FEMI devait comme d’habitude, s’habiller de son vêtement d’apparat pour recevoir ses invités. Le sort en décide autrement : 44 jours de grève générale LKP, annulation du Frémi. Deux mois plus tard, l’idée collective s’impose alors: réaliser une édition FEMI Spéciale 25 heures de Cinéma  Du cinéma pleins les yeux pour les grands comme les petits ! La Ville du Lamentin a été durant ces 25 heures, un hôte d’exception pour le 7èmeArt.
Cette édition spéciale a marqué sa différence par son intensité tout au long de cette durée marathon, dès 9h00 le samedi 25 avril pour se clôturer le dimanche 26 avril à 5h00 du matin autour d’un petit-déjeuner traditionnel. Osange SILOU fût l’unique invitée, marraine de ce moment d’exception.
Présente au FEMI de 2010 à 2014, Osange SILOU a participé à différents postes :

Actions


– Présidente du festival des cinémas métissés – Cinamazonia organisé en Guyane.
– Co-créatrice et organisatrice des Hohoas – concours de scénario de court-métrage de l’Outre-Mer
– Directrice Rédaction Agence de presse Invariance Noire (Paris) depuis 1986.
– Correspondante en Europe, « Le matin des Antilles » de 1982 à 1988.
– Correspondante en Europe, Antilla de 1980 à 1988.
– Documentaire « Cannes 96 : cinémas d’Afrique » (1996 – 26 minutes) et a publié le livre « Le cinéma dans les Antilles françaises » (Ed. OCIC, 1991).
– Conseillère et rédactrice du programme de la quinzaine des cinémas des Outre Mer à la cinémathèque de Paris du 15 au 31 décembre 2011.
– Directrice de la rédaction du Bureau Européen de l’Agence de Presse Invariance Noire.
– Présidente du Festival Cinamazonia.
– Présidente de l’Association Regards Ultramarins,
– Association des professionnels du cinéma et de l’audiovisuel d’Outre-mer.
– Membre de l’Institut des Peuples Noirs.
– Membre de la FEPACI, Fédération Panafricaine des Cinéastes d’Afrique et Diasporas.
– Membre de la Guilde, Association des professionnels du cinéma d’Afrique et diaspora en Europe.
– Membre du Comité d’Experts du Fonds d’Aide aux Cinémas d’Outre-mer, de 2002 à 2006.